top of page

BREVET NATIONAL DE SECURITE
ET
SAUVETAGE AQUATIQUE

Le titulaire du Brevet National de Sécurité et Sauvetage Aquatique peut travailler, en assurant des missions de surveillance et de sauvetage, dans les lieux de baignades d'accès gratuits et aménagés (mer, lacs) ainsi que dans les établissements à accès payant (piscines).

👉 INFORMATIONS GENERALES (cliquez)

DECRETS, ARRETES, CIRCULAIRES

👉Arrêté du 23/04/20

👉 Décret 2022-105

👉 Décret 03/06/23

👉 Arrêté 03/06/23

TARIFS

Formation initiale 

(entraînements +PSE 1+ examen): 500€​

(entraînements+ examen): 300€

Examen seul: 200€

LES EPREUVES

Epreuve n° 1 : 100m sauvetage apnées

Elle consiste en un parcours de sauvetage aquatique en continu de 100 mètres avec :

  • un départ du bord du bassin suivi de 25 mètres nage libre en surface ;

  • deux parcours de 25 mètres, comprenant chacun 15 mètres en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans prendre appui au fond du bassin;

  • une plongée dite en canard , suivie de la recherche d’un mannequin qui repose au fond de la piscine ;

  • le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 mètres, visage hors de l’eau.

Le candidat effectue l’épreuve en maillot de bain. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince-nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.

Pour être jugé apte, le candidat doit réaliser l’épreuve, dans les conditions détaillées ci-dessus, en moins de 2 minutes et 40 secondes inclus, lors de l’examen ;

Un délai minimum de 10 minutes de récupération doit être laissé au candidat avant de prendre part à la suite.

Epreuve n°2 : 250m sauvetage palmes

Elle consiste en un parcours de sauvetage avec palmes, masque et tuba (appelé couramment PMT) de 250 mètres, avec :

  • un départ du candidat hors de l’eau. Il se tiendra debout au bord du bassin avec tout son matériel à la main. Dès lors que le signal sonore retentira et lancera le début de l’épreuve, le candidat pourra s’équiper de ses palmes, masque et tuba en se mettant à l’eau.

  • le candidat parcours 200 mètres en palmes, masques et tuba en touchant le mur à chaque virage. A la fin du parcours de nage, il doit effectuer une immersion pour rechercher un mannequin au fond du bassin.

  • le candidat remonte le mannequin et le remorque sur le reste de la distance du parcours (lors du remorquage, le mannequin doit avoir les voies aériennes dégagées et au dessus du niveau de l’eau).

Pour être déclaré apte, le candidat doit réaliser l’épreuve en moins de 4 minutes et 20 secondes.

Un délai minimum de 10 minutes de récupération doit là aussi être observé.

Epreuve n°3 : Sortie de victime

Elle consiste à porter secours à une personne en milieu aquatique à une distance de 15 à 25 m du bord. Lorsque le sauveteur arrive aux abords de la victime, celle-ci saisit le sauveteur de face et l’entraine sous l’eau.

Après s’être dégagé de la situation, le sauveteur transporte alors la victime vers le bord en sécurité ; (pendant ce temps le sauveteur en profite pour parler à la victime tout en la rassurant).

Le sauveteur sort alors la victime de l’eau, la sécurise en vérifiant ses fonctions vitales et explique à un formateur la suite de sa démarche.

Le candidat effectue l’épreuve en short et tee-shirt. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.

Epreuve n°4 : le QCM

Elle consiste en un questionnaire à choix multiple (QCM) d’une durée de 45 minutes avec comme objectif de cerner les connaissances du candidat dans les domaines réglementaires et pratiques du sauvetage aquatique.

Le QCM est composé d’un ensemble de quarante questions portant sur :

  • secourisme ;

  • aspects juridiques et réglementaires concernant la sécurité et le sauvetage aquatique ;

  • textes sur l’organisation et la sécurité des lieux de baignade ;

  • signalisation d’un poste de secours ;

  • signalisation des aides et matérialisation des lieux de baignade ;

  • balisage ;

  • règlements sur la conduite des embarcations et la pratique des sports nautiques et subaquatiques dans la zone littorale ;

  • organisation des secours ;

  • dispositions matérielles d’organisation et d’activation des postes de secours ;

  • mise en œuvre des moyens d’alerte ;

  • connaissance et diffusion des informations météorologiques ;

  • observations du champ de surveillance, diffusion des incidents, modalités d’alerte du poste de secours ;

  • connaissance de l’organisation des structures publiques de secours, conduite à tenir en cas d’accident ;

  • mesures conservatoires ;

  • premiers soins d’urgence ;

  • alerte des secours publics ;

  • mise en œuvre de moyens supplémentaires de secours. 

La réponse est considérée comme correcte, dès lors que le candidat a choisi les seules bonnes réponses à la question posée. La réponse est considérée comme fausse lorsqu’elle est incorrecte ou incomplète ou en l’absence de réponse de la part du candidat.

Pour chaque réponse correcte, un point est attribué. Pour chaque réponse fausse, aucun point n’est attribué ou retiré. La notation se fait sur un total de quarante points. Pour être déclaré apte, le candidat doit avoir obtenu une note supérieure ou égale à 30.

👉 ENTRAINEMENT QCM (cliquez)

DATES D'EXAMENS

29 février 2024 

25 avril 2024

30 mai 2024

 20 juin 2024

•••

BREVET NATIONAL DE SECURITE ET SAUVETAGE AQUATIQUE

FORMATION CONTINUE

👉 INFORMATIONS GENERALES (cliquez)

TARIFS

Formation continue

(entraînements +FC PSE 1+ examen): 300€

(entraînements + examen): 250€

Examen seul: 200€

LES EPREUVES

Epreuve n° 1 : 100m sauvetage apnées

Elle consiste en un parcours de sauvetage aquatique en continu de 100 mètres avec :

  • un départ du bord du bassin suivi de 25 mètres nage libre en surface ;

  • deux parcours de 25 mètres, comprenant chacun 15 mètres en immersion complète sur un trajet défini (matérialisé au fond et sur les bords), sans prendre appui au fond du bassin;

  • une plongée dite en canard , suivie de la recherche d’un mannequin qui repose au fond de la piscine ;

  • le candidat remonte le mannequin en surface, puis le remorque sur 25 mètres, visage hors de l’eau.

Le candidat effectue l’épreuve en maillot de bain. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince-nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.

Pour être jugé apte, le candidat doit réaliser l’épreuve, dans les conditions détaillées ci-dessus, en moins de 3 minutes (contre 2 minutes et 40 secondes inclus, lors de l’examen);

Un délai minimum de 10 minutes de récupération doit être laissé au candidat avant de prendre part à la suite.

Epreuve n°2 : Sortie de victime

Elle consiste à porter secours à une personne en milieu aquatique à une distance de 15 à 25 m du bord. Lorsque le sauveteur arrive aux abords de la victime, celle-ci saisit le sauveteur de face et l’entraine sous l’eau.

Après s’être dégagé de la situation, le sauveteur transporte alors la victime vers le bord en sécurité ; (pendant ce temps le sauveteur en profite pour parler à la victime tout en la rassurant).

Le sauveteur sort alors la victime de l’eau, la sécurise en vérifiant ses fonctions vitales et explique à un formateur la suite de sa démarche.

Le candidat effectue l’épreuve en short et tee-shirt. Le port d’une combinaison, lunettes de piscine, masque, pince nez ou tout autre matériel n’est pas autorisé.

DATES D'EXAMENS

29 février 2024 

25 avril 2024

30 mai 2024

 20 juin 2024

•••

STATISTIQUES FORMATIONS 2022

Taux de satisfaction

%

Taux de réussite à l'examen

%

bottom of page